Forêt publique
Retour vers la liste des articles

Positionnement du Conseil d'administration sur les coupes rases

Cofor 63 | 25 Novembre 2022

GESTION FORESTIÈRE

Lors de sa réunion du 24 octobre dernier, le Conseil d'administration des Communes forestières du Puy-de-Dôme s'est penché sur la question des coupes rases. Ce type d'opération pose de nombreuses questions dans la population en général et au sein du milieu forestier plus particulièrement.

Les membres du Conseil d'administration s'accordent sur le fait qu'au-delà de la coupe rase en soi, ce qui pose problème est sa mise en oeuvre. La position de principe de l'association sera dont la suivante : ne pas s'engager directement pour l'accroissement des contraintes à la gestion pas coupe rase, mais en faveur de meilleures pratiques qui limiteraient ses impacts (ravinement, ruissellements, accroissement du risque feu de forêt, mauvaise image avec l'impression de gâchis...).

Les échanges qui ont conduit à cette position font ressortir qu'il n'est pas du rôle des élus locaux d'interdire ou non les coupes rases. Cette interdiction relèverait du national avec une prise en compte de toutes les situations qui conduisent à ce type de coupe (impératif sanitaire, impasse sylvicole...).

Cependant, les coupes rases ont des conséquences qu'il est nécessaire de limiter, notamment dans un contexte qui a conduit à une augmentation des coupes ces derniers mois (prix du bois en hausse, effet indirect du Plan de relance, scolytes...). La question des risques induits est une porte d'entrée possible bien qu'elle soit difficile à transformer en mesure réglementaire.

Les élus rappellent par ailleurs que toute règle a ses limites. Ainsi, les seuils de déclaration des coupes se contournent en s'appuyant sur le morcellement foncier, des règles trop strictes inscrites dans les document sd'urbanisme se révèlent en pratique difficiles à faire connaitre et appliquer, ou encore les réglementations des boisement imposent un classement en boisement libre dans les massifs de plus de 4 hectares. Dans tous les cas, les problèmes sont accentués sur les petites propriétés où les moyens d'agir sont plus limités.
LETTRE INFO

COFOR AURA | 2022
Printemps 2022

Toutes les lettres ici  

Dernières nouvelles


Bilan de la dernière vente publique de bois pour la Haute-Loire
| 25 Novembre 2022

Commercialisation Mobilisation des bois
Bilan de la dernière vente publique de bois pour le Cantal
Cofor 15 | 25 Novembre 2022

Commercialisation Mobilisation des bois
Bilan des ventes de bois sur pied Automne 2022 en Haute-Savoie
| 25 Novembre 2022


Groupe de travail Forêt-Filière bois du massif central
| 25 Novembre 2022

Stratégies forestières territoriales
Nouvelle organisation dans le Massif Central
| 25 Novembre 2022

Retour vers la liste des articles
Ce site internet utilise des cookies à des fins de statistiques et pour faciliter votre navigation.
Accepter
Refuser
Paramétrer

Cookies pour le suivi des visites (google analytics)
Interdits :  Autorisés :

Cookie pour enregistrer votre décision par rapport aux cookies
(obligatoire)

Enregistrer
   
Annuler