Accueil > Dernières nouvelles

DES SCHÉMAS RÉGIONAUX DE COHÉRENCE ECOLOGIQUE (SRCE) D’AUVERGNE ET DE RHÔNE-ALPES À LA NOUVELLE STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LES SERVICES SOCIO-ENVIRONNEMENTAUX (SRSSE) EN RÉGION AURA

Instaurés à partir de 2014, les SRCE étaient les déclinaisons régionales de la politique de Trame Verte et Bleue. Pour la rendre opérationnelle cette politique a été mise en œuvre en région et c’est ainsi que le projet « Trame Verte Forestière » a permis à une dizaine de partenaires forestiers, scientifiques et environnementaux de travailler ensemble de 2017 à 2020. Financé par le FEDER, soutenu par la DREAL et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, nous arrivons aujourd’hui à la dernière année de ce programme ambitieux.

Les principaux objectifs : mieux connaître le rôle des forêts et du paysage interstitiel ; appréhender la circulation de la faune et de la flore forestières ; faciliter la prise en compte de la trame verte forestière dans les documents d’aménagement du territoire ainsi que dans les documents de gestion durable de la forêt. 

Les déclinaisons opérationnelles : Analyse du lien entre modes de gestion forestière et connectivité écologique; Analyse du rôle des haies bocagères et de la connectivité des milieux en contexte agricole; Fonctionnalité d’une trame de vieux bois; Connaissance et conservation de la trame de forêts anciennes. Sur quatre sites répartis en Auvergne-Rhône-Alpes ont été menées des campagnes d’inventaires naturalistes, de cartographie et de modélisation afin d’alimenter une réflexion globale portée sur les résultats scientifiques autant que sur la manière de communiquer et de construire des politiques sur des territoires hétérogènes. Alors que les Régions Auvergne et Rhône-Alpes fusionnaient en 2015, la loi NOTRe instituait l’intégration de plusieurs documents d’aménagement : et notamment Le SRADDET(1) , conçu pour assurer la cohérence des politiques publiques du territoire.

Pour la forêt privée comme celle des collectivités, prendre en compte la biodiversité dans les plans de gestion implique une connaissance fine du terrain et des espèces inféodés aux milieux ; elle implique des équipes formées et des propriétaires sensibilisés. Au-delà des formations, des outils règlementaires à disposition des gestionnaires ; l’évolution des financements dans le secteur forestier laisse entrevoir de nouveaux mécanismes incitateurs. 

Aujourd’hui, l'Association des Communes forestières, l'Office National des Forêts, le Centre Régional de la Propriété Forestière, le centre de recherche IRSTEA, la Ligue de Protection des Oiseaux, le Conservatoire Botanique des Alpes et celui du Massif Central, l’Association Forêts Sauvages, le Conservatoire d'Espaces Naturels, France Nature Environnement se dirigent vers la signature d’un programme élargissant le champ de la collaboration acquise sur le SRCE pour construire et s’accorder autour d’une nouvelle Stratégie pour les Services Socio-Environnementaux pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’enjeux de la nouvelle stratégie, au-delà de nourrir des échanges riches et vertueux est notamment d’avancer sur les financements des services écosystémiques. Il sera bientôt possible de financer les coûts induits par une gestion multifonctionnelle en prenant en compte la « performance environnementale » des engagements prise en faveur de la forêt. Une reconnaissance souhaitée de longue date par les propriétaires forestiers pour les efforts réalisés en faveur de l’environnement ainsi que par les financeurs, publics et privés, soucieux d’investir dans des projets véritablement vertueux sur le plan socio-environnemental.

(1) Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires

 

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE